Les répondants peuvent-ils demander de l’argent aux réfugiés pour subvenir à leurs besoins au Canada?

Answer: 

Les répondants du secteur privé se sont engagés à fournir un soutien financier aux réfugiés parrainés pendant un an après leur arrivée au Canada, ou jusqu’à ce qu’ils deviennent autonomes sur le plan financier, selon la première de ces éventualités. 

Certains réfugiés arrivent au Canada avec leur propre argent. S’ils ont de l’argent et sont en mesure de subvenir à leurs besoins, les répondants peuvent s’attendre à ce qu’ils contribuent aux coûts de leur établissement.

Les réfugiés peuvent également commencer à gagner de l’argent pendant la période de parrainage. Dans ce cas, lorsque le niveau de revenu familial total gagné par un réfugié dépasse 50 % du niveau de soutien financier du ménage, des déductions peuvent être faites pour chaque dollar gagné au-delà de ce seuil. Une fois que le soutien financier mensuel est réduit à zéro dollar (c’est-à-dire lorsqu’un réfugié gagne 150 % du niveau de soutien financier du ménage) et que le réfugié peut subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille sur le plan financier, il peut ne plus avoir besoin du soutien financier de son répondant.

À tout moment au cours de la période d’engagement, si la situation financière du réfugié et de sa famille change, le répondant doit de nouveau offrir du soutien financier, au besoin.

Pour plus d’informations :