Le programme de parrainage privé des réfugiés : quel rôle pour chaque acteur après l’arrivée au Canada?

Les trois acteurs principaux du programme de parrainage privé des réfugiés sont les réfugiés, les répondants du secteur privé et les travailleurs d’établissement. Les réfugiés doivent suivre un chemin vers l’autonomie à l’issue de la période de parrainage. Les répondants du secteur privé sont responsables de prévoir un plan d’établissement, ainsi que de fournir un soutien financier et non-financier aux réfugiés parrainés. Les travailleurs d’établissement fournissent des services d’établissement et faciliten

Réfugiés, répondants, travailleurs d’établissement : quel rôle après l’arrivée au Canada?

Dans le cadre du programme de parrainage privé des réfugiés, des répondants du secteur privé parrainent un réfugié qui se trouve dans un autre pays afin de lui permettre d’être réinstallé au Canada. Les répondants s’engagent à fournir un soutien financier et non-financier au réfugié, ainsi qu’à mettre en place un plan d’établissement afin de l’aider à s’intégrer dans la société canadienne et à devenir autonome à la fin de la période de parrainage. 

Il est attendu des réfugiés, selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), qu’ils déploient “tous les efforts envisageables pour devenir autonomes le plus rapidement possible après leur arrivée au Canada”. Dans ce cadre, ils peuvent par exemple être amenés à suivre des formations linguistiques, professionnelles, ou des programmes d’aide à l’emploi. 

Les travailleurs d’établissement sont des professionnels qui aident les nouveaux arrivants au Canada en leur fournissant des services, des informations et de l’aide pour leur installation et leur intégration au Canada. Ils travaillent dans des endroits variés à travers toute la province, notamment dans les agences d’établissement et les écoles. Ils peuvent donc être sollicités par les réfugiés et par les répondants du secteur privé, afin de leur fournir de l’aide pour certaines démarches et de les aider à accéder à des services. Il peut s’agir de services de santé, de formation linguistique et professionnelle, d’aide à la scolarisation, etc. 

Les effets bénéfiques de la collaboration entre réfugiés, répondants et travailleurs d’établissement

Les réfugiés parrainés par le secteur privé, les répondants du secteur privé et les travailleurs d’établissement sont des alliés naturels et essentiels pour permettre aux réfugiés de s’intégrer le mieux possible dans la société canadienne. 

Le projet AIR (Alliés pour l’intégration des réfugiés, piloté par OCASI en collaboration avec Réfugié 613) a mis en lumière quatre effets positifs majeurs de la collaboration entre ces trois acteurs : 

  • Elle permet aux réfugiés parrainés d’accéder aux services dont ils ont besoin
  • Elle évite la duplication des services
  • Elle évite l’interruption du parrainage
  • Elle permet de réduire le stress pour les répondants et les réfugiés nouvellement arrivés, en leur donnant accès à un réseau de soutien plus formel qu’ils peuvent aussi solliciter pour obtenir des réponses à leurs questions

Comment améliorer la collaboration entre réfugiés, répondants et travailleurs d’établissement?

Certains obstacles, tels que le manque de temps, de ressources ou d’informations, rendent parfois difficile la collaboration entre ces trois acteurs. 

Le projet AIR a identifié quatre éléments qui permettraient une meilleure collaboration entre réfugiés, répondants et travailleurs d’établissement : 

  • Faciliter une connexion intentionnel entre répondants et travailleurs d’établissement avant l’arrivée des réfugiés
  • Améliorer le partage d’information et les occasions d’échange de connaissances
  • Donner accès à un meilleur soutien pour la planification de l’établissement
  • Développer les formations offertes aux répondants et travailleurs d’établissement, en mettant l’accent sur les rôles et les responsabilités de chacun

 

Pour plus d’informations :