Informations d’IRCC sur les nouvelles restrictions de voyage et les arrivées de réfugiés parrainés par le secteur privé

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, le 17 février 2021

Afin d’empêcher l’introduction et la transmission de la COVID-19 et de ses nouveaux variants, le gouvernement du Canada a mis en place des mesures additionnelles pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens.

Les clients d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) qui sont actuellement admissibles à voyager au Canada, conformément aux restrictions et aux exemptions de voyage, peuvent toujours le faire. Cela comprend les réfugiés parrainés par le secteur privé qui ont reçu leur visa de résident permanent avant le 18 mars 2020.

Depuis le 7 janvier 2021, les réfugiés parrainés par le secteur privé doivent avoir un résultat négatif valide de test moléculaire de dépistage de la COVID-19 dans les 72 heures précédant le départ, comme c’est le cas pour tous les voyageurs internationaux. Les tests avant le départ sont organisés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et sont payés par IRCC.

À mesure que les réfugiés se préparent à voyager, IRCC continuera de contacter les répondants du secteur privé avant toute disposition de voyage afin de s'assurer qu'ils sont prêts à accueillir les nouveaux arrivants. Il s’agit notamment de fournir un endroit où ces nouveaux arrivants peuvent terminer leur période de quarantaine. 

Les répondants doivent fournir à IRCC une copie du plan de quarantaine des réfugiés qu’ils ont parrainés avant que le voyage ne soit réservé. 

IRCC leur enverra une transmission du préavis d’arrivée pour partager des renseignements sur les arrivées à venir, généralement plus de 10 jours avant l’arrivée. IRCC informera également l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et les responsables provinciaux de la santé des arrivées à venir. 

Les réfugiés doivent également fournir des renseignements sur leurs coordonnées et la quarantaine à l’arrivée et après l’arrivée au Canada par ArriveCAN. Les renseignements sur ArriveCAN, s’ils ne sont pas remplis avant le départ, peuvent être fournis à l’arrivée au Canada. L’aide d’un fournisseur de services au point d’entrée sera disponible.

Lorsque des réfugiés parrainés par le secteur privé arrivent au Canada, ils séjournent dans un logement autorisé par le gouvernement pendant leurs 3 premières nuits, en attendant les résultats du test de la COVID-19 qu’ils subissent à leur arrivée. Un fournisseur de services de réinstallation financé par le gouvernement coordonnera les réservations à l’hôtel et le transport vers l’hôtel. L’hôtel sera payé par IRCC.

IRCC demande aux répondants d’aider les nouveaux arrivants réfugiés à remplir l’exigence d’enregistrement quotidien sur ArriveCAN pour la période de quarantaine. Cela comprend les premiers jours où ils sont au Canada, mais ne sont pas encore arrivés dans votre collectivité. 

Une fois qu’un résultat négatif du test de dépistage de la COVID-19 est reçu, les réfugiés continueront d’arriver à leur destination finale, où ils seront tenus de se mettre en quarantaine pour le reste de la période de quarantaine de 14 jours, ou plus, comme l’exigent les autorités sanitaires de la région. Si le réfugié est déjà dans la communauté où il restera, les répondants iront chercher les réfugiés à l’hôtel. Si d’autres déplacements intérieurs sont nécessaires, les répondants devraient prévoir de venir chercher les réfugiés à cette destination finale.

Si un résultat positif du test de dépistage de la COVID-19 est reçu, les personnes seront transférées dans une installation de quarantaine désignée administrée par l’ASPC dans la ville où elles ont atterri. Le gouvernement du Canada assumera les coûts associés.

IRCC est conscient de l’importance de garder les familles ensemble et nous ferons tout notre possible pour le faire pendant le séjour à l’hôtel, ou si quelqu’un obtient un résultat positif à un test et doit être transféré dans un établissement de l’ASPC. Des dispositions seront également prises pour ceux qui ont besoin d’un traitement médical pendant leur séjour à l’hôtel.

Les chambres d’hôtel disposent du WiFi et du téléphone, les répondants pourront donc contacter les réfugiés. Les répondants ne pourront pas rendre visite aux nouveaux arrivants réfugiés pendant la période de 3 jours ou pendant qu’ils se trouvent dans une installation de quarantaine, si c’est nécessaire.

Afin de protéger la sécurité de tous et de veiller à ce que les réfugiés aient effectué les tests appropriés et disposent de tous les documents de voyage et plans de quarantaine nécessaires, IRCC encourage vivement les répondants privés à laisser l’OIM prendre les dispositions nécessaires pour les déplacements des réfugiés réinstallés. 

Vers la fin de la période de quarantaine à leur destination finale, les nouveaux arrivants réfugiés doivent subir un deuxième test de dépistage de la COVID-19 fourni par l’ASPC. Le deuxième test est autoadministré et l’ASPC fournira des instructions sur la façon de passer le test et de le renvoyer. 

Les réfugiés réinstallés devront rester dans leur lieu de quarantaine jusqu’à ce que la période de quarantaine soit terminée et qu’un résultat de test négatif soit reçu.

IRCC comprend que beaucoup d’entre vous seront impatients de s’assurer que cette nouvelle exigence ne retarde pas davantage la réinstallation. 

Soyez assurés que IRCC reste résolu à assurer la circulation sécuritaire des réfugiés dès que les conditions le permettront, tout en continuant à protéger la sécurité de toutes les parties concernées.

Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements sur les nouvelles exigences en matière de déplacements auprès de l’Agence de la santé publique du Canada.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada